Les messagers du tri confirment les difficultés...

dimanche 21 novembre 2010

Je notais il y a une semaine les bons contacts perçus par les messagers du tri dans leur porte à port. Mais au total, il faudra aussi parler des difficultés rencontrées. Ce qui était d’ailleurs un des deux objectifs de cette opération. Bien sûr, informer, sensibiliser, motiver les habitants, mais aussi identifier, caractériser et faire remonter les problèmes d’organisation, les bacs verts manquants...

Sur la relation aux habitants, ils ont rencontré aussi des refus et même parfois des refus plutôt agressifs. Dans un immeuble de Parilly ils ont du abandonner le porte à porte devant un couple de personnes âgés très remontés contre l’initiative. Je prendrai le temps d’aller les rencontrer pour comprendre.

Mais comme on pouvait le penser, c’est bien sûr dans les quartiers des Minguettes que les problèmes d’organisation sont les plus importants et rendent difficile les explications des messagers.

Les questions sociales, les tensions entre immeubles, la question de la propreté, des encombrants reviennent avec force... A quoi ça sert de trier si on ne sait pas gérer les encombrants ? Et comme presque tout le monde répète que de toute façon, les camions de collecte mélange le vert qu’ils n’ont pas pris le jeudi avec le gris, que certains gardiens ne sortent pas les bacs verts... Tout pousse à ne pas trier...

On le savait, et c’est bien à partir de tous les constats fait par les messagers que tous les partenaires doivent se mettre au travail... Dans cet effort, les citoyens ont leur mot à dire, autant sur leur perception de cette action pour le tri, que sur les solutions pour apporter des solutions point par point, immeuble par immeuble...