Un drame qui nous touche tous

jeudi 6 novembre 2014

La terrible information diffusée par le maire, après une nuit passée avec les équipes de la police municipale très choquées, l’adjointe d’astreinte cette terrible nuit, et les directeurs de la ville concernés.

Elle souligne tout l’enjeu que représentent ces agents de service public de première ligne. Ils assurent la permanence de l’intérêt général partout et font face à une société qui a perdu trop fréquemment le respect des règles de vies communes.Ils sont indispensables et la perte de l’un d’eux est un choc brutal.


Un tragique accident est survenu cette nuit à Vénissieux, un accident dans lequel un fonctionnaire, jeune policier municipal, a laissé sa vie. Son collègue, gravement blessé sans que son pronostic vital ne soit engagé, a été pris en charge par les pompiers. Nous sommes sous le choc face à ce drame. Mourir à 30 ans ce n’est pas tolérable quelles que soient les circonstances. Mais mourir à 30 ans à cause de la conduite irresponsable de certains est abominable.

Ces fonctionnaires de police municipale étaient dans l’exercice de leurs fonctions. L’équipage a tenté d’intercepter un véhicule qui a pris la fuite. Une course poursuite s’est engagée sur l’avenue Charles-De-Gaulle. D’après les premiers éléments, il semble que ce véhicule, volé, ait percuté la voiture de police, la propulsant contre un bus circulant en sens inverse. La collision a été frontale et d’une extrême violence.

L’enquête de police en cours doit déterminer les circonstances exactes et j’espère que le ou les conducteurs du véhicule abandonné et retrouvé à proximité seront retrouvés et répondront de leurs actes. Je condamne fermement ces agissements qui mettent en danger des vies, celles des habitants, celles des professionnels et en particulier ceux dont les missions sont de protéger et de secourir la population.
Informée très rapidement, je me suis rendue sur les lieux de l’accident. L’émotion était extrême. Les fonctionnaires de la DUPS ont perdu un collègue, ils sont extrêmement choqués. J’ai tenu à les assurer de mon soutien. Une cellule psychologique a été mise en place. C’est un moment tragique pour tout le service, pour l’ensemble des personnels, pour chacun de nous. Je tiens à adresser mes remerciements appuyés à toutes les forces d’intervention qui nous ont accompagnés sur place.

Nous oublions souvent que les policiers municipaux sont en première ligne. Ils remplissent des missions à risque, difficiles, au service de la population et de l’intérêt général. Ces évènements dramatiques nous rappellent cruellement le danger de leur métier.

Au nom de la municipalité, je tiens à exprimer tout mon soutien à son épouse, sa famille. J’espère vivement que son collègue se rétablira au plus vite. Je porterai une attention particulière aux suites et aux conséquences de cette tragédie.

La ville de Vénissieux est meurtrie. Dans une telle situation, nous devons faire corps afin de surmonter cette épreuve et entourer les personnels. Nous avons besoin de nous retrouver, d’exprimer notre solidarité et notre soutien aux familles, aux collègues.

J’ai décidé d’organiser un moment de solidarité et de recueillement, cet après-midi à 14 heures, à l’Hôtel de Ville.