est-ce ainsi que les hommes vivent ?

jeudi 27 octobre 2011

L’article du Progrès du 5 Octobre sur le "serial voleur" au tribunal pour la 23eme fois est éclairant sur notre société.

Vivant avec les 60€ que lui donne sa tutrice chaque lundi, il les dépense à la première envie, et à la première impulsion tente un larcin. Ce jour là, entrant dans une maison à 2h30 du matin, il est maitrisé et emporté dans le coffre de la voiture au commissariat...

Son discernement est "altéré" et il "doit se soigner" dit l’expert. La procureur constate "je ne suis pas soignant, mais je dois protéger la société et lui-même, il aurait pu tomber sur une personne armée"... Résultat : 18 mois de prison requis... et quand il sortira, ce sera toujours le même, jusqu’à l’accident où le drame.

Ils sont comme lui des milliers dans les prisons françaises, des prisons de la honte qui sont dénoncées par tous ceux qui les visitent. Des milliers de personnes malades, fragiles, instables, précarisées par une société qui ne connait que la liberté des plus forts, rejettent l’égalité au nom de la concurrence, et remplace la fraternité par la violence physique ou médiatisée, familiale ou sociale.

Et les budgets de la santé sont mis en cause, les spécialistes des soins mentaux submergés dans des centres de soins surchargés de ces blessés de la vie. Et quand un drame survient, notre président saute devant les télés pour dénoncer les malades et les médecins...

Oui, c’est ainsi que les hommes vivent dans ce pays si riche...