les métiers de la propreté au BIJ

vendredi 29 mai 2015

Dans le cadre de la semaine de la propreté, le Bureau Information Jeunesse organisait une rencontre autour des métiers de la propreté à destination des jeunes qui viennent chercher au BIJ de l’aide dans leur recherche d’emploi. Des professionnels (gardiens, responsables de bailleurs, d’entreprises de nettoiement, de formations... ) étaient présents pour montrer la diversité des métiers, les valoriser en montrant qu’ils pouvaient être des occasions de carrière, bien loin de l’image très négative qu’ont la plupart des jeunes du "cantonnier"...

Je suis intervenu justement à partir de mon expérience d’adjoint dans le précédent mandat et de tout ce qui a déjà été fait pour les métiers de la propreté.

Les métiers de la propreté sont divers et essentiels à la vie en ville, au respect de chacun envers les autres et envers notre espace commun. Pourtant, on parle le plus souvent de la propreté pour "engueuler" un autre, l’habitant, le voisin, le gardien, le jardinier, le cantonnier, la police qui ne fait rien, la ville qui ne laisse faire... et cela peut créer une ambiance favorable au ’j’menfoutisme"...

Or les problèmes de propreté sont souvent plus compliqué, dépendant bien sûr des comportements inciviques ou carrément délictueux, mais aussi de l’organisation des services publics, des bailleurs, de la motivation des agents, et aussi des techniques diverses beaucoup plus élaborées qu’on ne croit. Il suffit de se faire expliquer par exemple le fonctionnement d’un camion de collecte pour s’en apercevoir.

La formation de tous les acteurs de la propreté est donc essentielle, et la valorisation des métiers avec... L’importance qu’on accorde à ces métiers est le bon révélateur de l’importance qu’on accorde aux espaces publics et au vivre ensemble !