soutien aux agents de première ligne

mercredi 10 juin 2015

Dans le cadre de mes visites de site comme adjoint au logement, je devais rencontrer un directeur d’agence le 2 Juin, mais il m’annonce qu’il doit en urgence porter plainte pour une agression qui sera évoquée par la presse. Affaire sérieuse puisque la personne coupable de violences est un récidiviste qui devra faire les comptes sur ses actes pendant les 2 ans qu’il passera en prison.

J’ai bien sûr assuré ce cadre fortement engagé pour le logement social de mon soutien, il a aussi reçu un courrier de solidarité du maire, et la visite a été reportée, mais ce nouvel incident devrait rappeler à tous les décideurs l’importance de tous ces agents de proximité qui sont en première ligne face à la crise sociale profonde qui est une véritable marmite de violences. C’est d’abord dans les familles et sur les personnes individuelles que cette violence se révèle, mais elle rejaillit aussi sur tous ceux qui font vivre un service public de proximité dans ces quartiers minés par la précarité, la pauvreté et les trafics.

Oui, même quand nous avons des désaccords, des insatisfactions, voire des conflits, les agents des bailleurs sociaux sont nos alliés pour défendre le droit à un logement digne et accessible ! Il faut les soutenir et les aider en faisant grandir l’intervention militante des locataires pour leurs droits individuels et collectifs !

Non, monsieur le premier ministre, le logement social n’est pas une rente de situation pour les locataires, et pas non plus pour ceux qui y travaillent !