Conseil de quartier Charréard Max Barel

3 mois après l’installation des bacs...

lundi 15 juillet 2013
par  Pierre-Alain
popularité : 15%

Comme discuté avec les commerçants et le conseil de quartier lors d’une visite en Novembre 2012, la ville a installé des bacs jardinières le long du parvis du centre commercial St-Exupéry. Le conseil de quartier a eu de nombreux échos de difficultés sur la propreté de ces bacs, et j’ai donc fait une tournée des commerçants sur place pour avoir leur avis sur cette action.

L’objectif était aussi de rappeler le principe. Le terrain est privé, et la ville intervient donc,en accord avec le propriétaire pour contribuer à résoudre les problèmes constatés, mais ce sont les commerçants qui doivent assurer l’entretien des bacs...

JPEG - 102.9 ko

En résumé, 4 commerçants sur 5 ont un avis positif sur les bacs, avec une difficulté devant l’épicerie dont le commerçant nous a montré qu’il assumait pourtant le nettoyage, mais qu’il était débordé... Il est lui plutôt partisan de tout enlever...

Plus précisément, je constate :
- un bac plein de déchets et non nettoyé devant la boucherie, le boucher m’assurant qu’il va s’en occuper
- deux bacs sales mais qui ont été visiblement nettoyés devant l’épicerie. Le commerçant a installé un bac poubelle, et avait mis deux poubelles COCA qui ont été brulées...
- le bac devant la pharmacie pose un problème de stationnement, et le bac en angle ne joue pas son rôle pour bloquer les entrées deux roues.
- le bac poubelle Grand Lyon est plein. alors que la règle pour le prestataire est qu’il ne doit pas y avoir de poubelles de rues pleines... Donc il est ici en faute. Et ile st clair qu’une poubelle de ce type est insuffisante pour la quantité de déchets devant un centre commercial...

JPEG - 63.2 ko

En première analyse, il me semble que tous les déchets qui se trouvent dans les bacs étaient auparavant jeté au sol aux alentours. Je ne sais pas si les agents Grand Lyon et ville (pour le square en face) le ressentent, mais je ne vois pas d’autres explications... donc, si on enlève les bacs, on renvoie les déchets au sol...

JPEG - 66.9 ko

C’est pourquoi j’ai proposé aux commerçants de continuer encore un temps avec ces bacs en essayant de les aider dans l’entretien
- en épaississant les plantations des bacs les plus salis et dans lequel les plante se sont moins développées, ce qui renforce le sentiment de bacs... de déchets
- en demandant une augmentation de la capacité des poubelles Grand Lyon et un meilleur suivi de la qualité de collecte
- en installant une communication visuelle avec les commerçants

JPEG - 161.6 ko

Par ailleurs, je constate là aussi que ce bac poubelle Grand Lyon est totalement surréaliste, avec une signalétique proposant d’écraser son mégot pour le jeter dans la poubelle.. pas étonnant qu’il y ait tant de feux de ces poubelles... Ca mérite une explication !
JPEG - 71.1 ko


Commentaires

Brèves

28 juillet 2015 - disparition de Evelyne Ebersviller

Le décès de Evelyne Ebersviller a surpris et bouleversé tous ceux qui la connaissaient.
Venissiane de toujours, syndicaliste devenue adjointe au personnel, locataire devenue présidente de la (...)

16 juillet 2015 - Ramadan : tout est permis ?

Cette année semble battre des records d’excitation autour des pétards, des incendies et des incivilités. Ce n’est pas un fait Vénissian, au contraire, Vénissieux n’est même plus sur le podium régional (...)

11 juillet 2015 - un enfant blessé par une moto

Ce jeudi 9 Juillet, une nouvelle fois, un accident aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Un enfant en vélo a été percuté par une moto dans le parc des Minguettes, une moto conduite sans casque (...)

24 juin 2015 - Attention, Arnaque Contrat "GdF"

Quand la transition énergétique devient une source d’arnaques énergétiques !
Transmis par l’association, organisme de formation sur les économiques d’énergies INOER
Nous relayons le signalement fait (...)

22 juin 2015 - Des jardins poches devant nos immeubles...

Il paraît que les communicants appellent cela des jardins poches, mais cela fait des années que dans le quartier du couloir, des habitants ont commencé à jardiner devant leur porte.... transformant (...)