Conseil municipal du 2 Décembre 2013

La fresque des roses a trouvé son site !

mardi 3 décembre 2013
par  Pierre-Alain
popularité : 37%

Ce rapport technique a pour but de permettre la réalisation de ce projet de fresque des roses que la ville porte depuis deux ans et qui a butté sur plusieurs difficultés.

Nous avions discuté en 2011 de plusieurs sites possibles pour cette fresque, à partir d’une proposition initiale sur le mur de la salle Jeanne Labourbe. La ville souhaitant un site plus central, nous avions validé un projet sur la salle Irène Joliot-curie, présenté lors des assemblées générales de conseil de quartier après accord de principe de l’artiste Lovato dont l’œuvre signale l’entrée de la salle. Mais cet artiste a exprimé son désaccord l’été dernier devant l’impact du projet de fresque sur son œuvre, et nous avons alors cherché à reproduire la même fresque sur la salle Labourbe, mais malgré nos demandes de rendez-vous, l’architecte, des bâtiments de France a refusé son autorisation. Permettez-moi de regretter d’ailleurs de ne pas avoir pu lui présenté le projet qui me semblait pouvoir être une réussite ne nuisant nullement au contraire, au vitraux classés de l’église voisine.

Cela dit, la ville est donc revenu à une proposition étudiée aussi initialement et qui présentait un surcoût technique compte tenu du support, le mur d’un immeuble à l’angle de la rue Paul Bert et du boulevard Ambroise Croizat.

Ce site présente comme la salle Irène Joliot6curie un grand intérêt par sa visibilité sur l’axe majeur de l’entrée sud de l’agglomération et depuis le tram. Par contre, il n’était pas possible de reproduire la même fresque sur ce mur qui n’est plus du tout en longueur comme les précédents, mais au contraire en hauteur, et nous avons donc demandé à CitéCréation un nouveau projet, reprenant dans une frise horizontale le projet initial, avec tous les signes graphiques travaillés avec les partenaires sur l’histoire des roses à Vénissieux, mais dans le cadre d’une nouvelle grande image jouant sur la perspective et ouvrant le regard de l’imaginaire au passant. Une maquette sera prochainement réalisée et nous verrons comment la présenter.

J’en profite pour vous informer du travail encours entre la ville et les organisateurs du congrès mondial des roses qui se tiendra à Lyon en 2015. Des centaines de congressistes visiteront le vendredi et le samedi notre ville, avec bien sûr un arrêt vers le square Pernet-Duchet, vers cette fresque des roses, un accueil en mairie et une visite de l’ancien cimetière avec ses tombes de rosiéristes célèbres dont le magicien Pernet-Duchet. Ce sera à coup sûr un événement majeur pour l’image mondiale de notre ville, je peux d’ailleurs vous confirmer que la page de mon blog qui évoque ces questions sont parmi les plus visitées, et le plus internationalement.


Commentaires

Brèves

22 juin 2015 - Poubelles... Médiatiques !

Encore une intervention de fin de conseil de Mme Anne-Cécile Groleas, élue du groupe socialiste, dont on se demande bien si elle les prépare seule, ou avec l’aide de son groupe...
Déja pour le (...)

22 juin 2015 - toujours en campagne...

surprenant ce conseil municipal du 22 Juin 2015...
3 Mois après le résultat sans appel de Michèle Picard et sa liste de large rassemblement, les élus d’opposition semblent toujours être bloqué dans (...)

11 mai 2015 - Venissieux dans la métropole...

Commentaire sur l’élection des représentants de la métropole au conseil d’administration du nouvel office de logement qui remplace l’opac du Rhône après la fusion département communauté urbaine... (...)

7 janvier 2015 - Modernité métropolitaine

Le premier conseil de la métropole se tiendra ce 16Janvier et doit, entre autres, élireles 19 membres qui s’ajouteront aux vice-présidents pour constituer la "commission permanente"... reprenant pour (...)

2 décembre 2013 - Chaufferie bois, la justice nous donne raison !

Au conseil municipal du 2/12 et au conseil de transparence qui a suivi, j’ai annoncé une information importante.
La ville était en justice depuis 2007 suite aux dysfonctionnements de notre (...)