La presse gratuite... et qui dit n’importe quoi !

mercredi 17 juin 2009
par  Pierre-Alain
popularité : 45%

on parle rarement de Vénissieux dans cette presse gratuite que les publicitaires ont inventé pour rentabiliser la pub en réduisant massivement le coût du reste du journal...

plus de journalistes, plus de relectures, plus d’enquêtes... on ne fait que répéter rapidement ce qu’on a entendu, et peu importe si on écrit n’importe quoi !

comme le chanterait Brel, salut à toi dame bêtise, toi dont le règne est méconnu !

Sur cet article, je mettrai des commentaires sur la presse gratuite quelque soit le titre... de toute façon, ils reposent tous sur le même principe et disent tous la même chose...


Commentaires

Logo de Pierre-Alain
mercredi 17 juin 2009 à 16h16 - par  Pierre-Alain

Le journal 20 minutes du mardi 16 juin contient un encart titré "la chaufferie au ralenti"

Un journaliste a effectivement demandé un entretien au cabinet et nous lui avons parlé au téléphone pendant plus d’un quart d’heure avec Henri Thivillier, adjoint à l’urbanisme.

Heureusement que nous étions deux, ce qui nous permet de confirmer que la personne qui a écrit cet encart n’a rien compris, et surtout ne connait rien du tout au sujet.

Nous lui avons résumé la situation et détaillé la décision de la ville de confier la reconstruction des chaudières à la SECV, en attendant la décision de justice. Il nous a fait répété plusieurs fois, supposant que c’était la justice qui imposait la reconstruction... Il a fallu lui préciser que nous attendions toujours les conclusions de l’expert...

et il écrit un article qui se termine par cette phrase surréaliste : « pour avoir manqué à ses obligations, la SECVa été attaquée en justice par la municipalité communiste » .

On ne peut pas sans doute pas accuser un pigiste, peut-être stagiaire ou étudiant en archéologie qui a trouvé un petit boulot pour payer ses études... Mais on peut clairement dénoncer cette presse qui ne se donne pas les moyens de vérifier une information et peut laisser passer une aussi énorme... connerie !

donc, pour que tout soit clair, la SECV est le délégataire qui exploite au nom de la ville, le réseau de chaleur. Non seulement la ville ne l’attaque pas en justice, mais elle lui confie la responsabilité de reconstruire, avec des engagements nouveaux, et en travaillant de concert en justice pour que les responsabilités de conception, de construction, de maitrise d’oeuvre... soient clairement affirmées et que les assurances puissent prendre en charge la totalité des coûts matériels et immatériels...

allez, la prochaine fois, prenez le pour préparer les légumes, pas pour être informé !

Brèves

21 juin 2015 - La "simplification" numérique...

Un article sur le rapport du conseil national du numérique qui décrit une France massivement connectée et des services qui ne sont plus vraiment publics, mais par contre tout numérique. .. Le (...)

25 mars 2015 - Pour le respect de la vie publique citoyenne

Communiqué de presse de la section PCF en réponse aux manipulations médiatico-jurdiques du candidat UMP à la recherche des voix du FN. "Christophe Girard candidat de l’UMP refuse le verdict des (...)

16 mars 2015 - Grami le diffamateur...

la dernière semaine de campagne électorale à Vénissieux se présente comme l’an dernier, au niveau du caniveau avec mensonges, manipulations, rumeurs et autres insultes...
Grami en est un des porteurs (...)

15 mars 2015 - Quand les populistes battent leur record... (bis)

suite d’un premier post sur les impôts...
Toujours dans ce débat télévisé de la campagne électorale de #Vénissieux, les candidats du FN, de la droite et du PS mentent sans vergogne sur le logement (...)

15 mars 2015 -  Quand les populistes battent leur record...

Dans un débat télévisé de la campagne électorale de #Vénissieux, les candidats du FN, de la droite et du PS battent tous les records de populisme. Michèle Picard est resté digne sans entrer dans des (...)