Métropole, la machine anti-communale est en marche !

Dissolution du syndicat intercommunal des Grandes Terres
lundi 5 janvier 2015
par  Pierre-Alain
popularité : 21%

Je viens d’apprendre que le préfet avait prononcé par arrêté la dissolution du syndicat intercommunal des Grandes Terres. Ce syndicat a joué un rôle extraordinaire depuis 15 ans pour faire vivre, en première couronne de l’agglomération urbaine, une zone agricole et écologique qui concilie activités économiques, environnementales, pédagogiques et de découvertes.

Un seul chiffre résume ce succès. Les premières mesures de la biodiversité révélait la présence de seulement trois espèces d’oiseaux nicheuses il y a 15 ans. Quelques années plus tard, après des centaines d’actions sur les haies, les bandes enherbées, la zone humide, la sensibilisation des promeneurs...ce sont désormais plus de 40 espèces qui nichent dans cette zone... A quelques centaines de mètres de grandes zones industrielles et de grandes zones urbaines denses...

Depuis des mois, j’étais intervenu en commission proximité du Grand Lyon, et en séance du conseil de communauté pour demander au président son intervention en faveur du syndicat. Des échanges avec le vice-président du Grand Lyon concerné avait évoqué le maintien du syndicat comme un outil efficace dans le cadre de la stratégie nature communautaire. L’intérêt de milliers d’habitants de l’agglomération qui connaissent et apprécient cet espace qui ne vit que grâce à l’action de proximité du syndicat intercommunal, semblait pris en compte.

Mais la loi est impitoyable et le préfet l’applique sans débat ni aucun contact ou réponse aux sollicitations des élus. Les missions du syndicat sont-elles des missions dévolues par la loi à la métropole ? rien n’est discutable. L’oukaze est tombé, il faut supprimer des syndicats intercommunaux, et on sent bien que si rien ne le retenait, il passerait tout de suite à la suppression de communes...

Il faut rappeler que cette loi, que le préfet applique, a été élaborée et votée, entre autres par le sénateur président du Grand Lyon. A lui d’agir en urgence pour montrer que le but n’était pas de réduire les missions de proximité au service des habitants, et de trouver comment maintenir ce syndicat dans le cadre de cette loi qu’il a inspiré.


Commentaires

Brèves

30 mai 2015 - La métropole, la communication et le terrain !

On sait que la mise en place de la métropole nécessite beaucoup de travail, d’organisation, de délibérations, de discussions... somme toute bien normal pour créer une institution d’un type nouveau, et (...)

27 avril 2015 - Licenciements, il y a 30 ans...

La crise aggrave tous les indicateurs sociaux dans notre ville comme dans le reste du pays. Seule, une petite minorité est "gagnante" dans cette guerre de la dette qui voit les missions publiques (...)

24 avril 2015 - Socialement irresponsables...

Un mot d’humeur que les médecins passionnés par leur rôle dans la société me pardonneront...
J’ai une nouvelle fois découvert un dossier avec une ordonnance de médecin donnant un avis sur le logement (...)

23 avril 2015 - Logement : Le MEDEF dans le texte !

Le MEDEF vient d’écrire aux maires de France à propos du logement social.
Dans un texte lyrique qui se conclue en appelant à "Résoudre la crise du logement (..) est une exigence républicaine et (...)

26 février 2015 - Climat : faire réellement la chasse aux émissions !

La prochaine convention pour le climat se tiendra en France et sa préparation montre que c’est d’abord un événement de politique intérieure, le président Hollande tentant d’en faire le moment du (...)