Imagerie technocratique et actes manqués...

Si, si ! Vénissieux et l’axe Bonneway sont dans l’agglomération Lyonnaise !

lundi 10 mars 2014
par  Pierre-Alain
popularité : 30%

Le Progrès du 30 Janvier présentait l’évolution de la circulation automobile sur les grands axes de l’agglomération Lyonnaise. L’artricle note pour la première fois, une légère baisse en 2012 du trafic routier d’un jour ouvrable moyen (-0,6%) alors qu’il augmentait chaque année (+2,4% en 2011). A noter cependant que le trafic poids-lourd continue à augmenter +2,3% même si "la hausse ralentit"... elle était de 11% en 2011...

Mais ce qui frappe en regardant la carte, c’est que les cartographistes qui l’ont produite n’ont pas trouvé ou mettre Vénissieux... ce qui fait qu’entre Feyzion, St-Fons, Lyon, Bron et St-Priest, il y a... un vide !
JPEG - 87.5 ko

Ce vide correspond, excusez du peu, à la troisième ville de l’agglomération et du département. Mieux, c’est la ville qui est la plus directement concernée par les transformations de ce boulevard Laurent Bonneway qui est l’axe le plus chargé de l’agglomération :

155 700 véhicules/jour sur Laurent-Bonnevay

Sa fréquentation est restée pratiquement stable (+0,1%) mais avec un trafic moyen les jours ouvrables de 155 700 véhicules, le boulevard Laurent-Bonnevay en son centre, demeure l’axe le plus fréquenté de l’agglomération. Il devance l’ A42 au niveau de sa jonction avec la Rocade Est (nœud des Iles), l’A7 dans la vallée de la chimie, l’A43 à Bron, le tunnel de Fourvière et ses abords de part et d’autre, la Rocade Est, le nœud de Ternay.

Or, tout le monde sait (enfin, en tout cas, tout journaliste devrait savoir), que le secteur du Puisoz fait l’objet depuis des années de nombreuses études et que la ville de Vénissieux et le Grand Lyon échangent beaucoup sur les objectifs des aménagements de tout cet "axe Bonneway" de St-Fons à Parilly, avec de nombreux projets privés et publics (le pole automobile à partir de la route de Vienne, l’installation de Ikea et Leroy-Merlin, un équipement d’agglomération à définir...) et les enjeux majeurs de circulation que cela représente. C’est pourquoi Vénissieux a tant insisté dans les débats sur le bouclage du périphérique Ouest pour que les conséquences sur l’Est soient réellement prises en compte avec un objectif de restructuration de Bonneway pour sortir de cette fracture autoroutière.
Les données de circulation sur Bonneway à la hauteur du trèfle de Carrefour sont donc bien connues.

Autrement dit, quand un journaliste évoque les conditions de circulation sur ce boulevard périphérique, l’oubli de Vénissieux ressemble vraiment à un acte manqué, voire à un choix, révélateur d’une conception de l’agglomération.

Oui, les Vénissians ont vraiment intérêt à se faire entendre pour imposer leurs objectifs et leurs attentes dans les discours des experts et médias sur l’agglomération.


Commentaires

Brèves

30 mai 2015 - La métropole, la communication et le terrain !

On sait que la mise en place de la métropole nécessite beaucoup de travail, d’organisation, de délibérations, de discussions... somme toute bien normal pour créer une institution d’un type nouveau, et (...)

27 avril 2015 - Licenciements, il y a 30 ans...

La crise aggrave tous les indicateurs sociaux dans notre ville comme dans le reste du pays. Seule, une petite minorité est "gagnante" dans cette guerre de la dette qui voit les missions publiques (...)

24 avril 2015 - Socialement irresponsables...

Un mot d’humeur que les médecins passionnés par leur rôle dans la société me pardonneront...
J’ai une nouvelle fois découvert un dossier avec une ordonnance de médecin donnant un avis sur le logement (...)

23 avril 2015 - Logement : Le MEDEF dans le texte !

Le MEDEF vient d’écrire aux maires de France à propos du logement social.
Dans un texte lyrique qui se conclue en appelant à "Résoudre la crise du logement (..) est une exigence républicaine et (...)

26 février 2015 - Climat : faire réellement la chasse aux émissions !

La prochaine convention pour le climat se tiendra en France et sa préparation montre que c’est d’abord un événement de politique intérieure, le président Hollande tentant d’en faire le moment du (...)