Disparition de Guy Fischer

Une histoire d’engagement que nous devons poursuivre

dimanche 2 novembre 2014
par  Pierre-Alain
popularité : 15%

La disparition de Guy Fischer est un choc humain et politique, même s’il avait publiquement annoncé la fin des traitements qui lui avaient permis de résister à une maladie le plus souvent sans issue pendant 3 ans. Ce furent trois années de combat pour lui-même et pour ses engagements. Trois années marquées par de grandes luttes au Sénat, notamment contre la réforme des collectivités locales, et dans la ville, co-président infatigable du comité de soutien de Michèle Picard, jusqu’à cette victoire du 30 mars dernier qu’il fêtait dans la liesse générale comme si la maladie n’était pas là.

Pourtant, nous savions tous que le combat était difficile et que cette maladie était impitoyable. Nous avons vus partir Jean- Pierre Brunel il y a quelques semaines, lui aussi militant infatigable, dans son entreprise, dans sa ville, et dans ses fonctions d’élus, et Marcel Notar il y a quelques jours, que Guy connaissait bien et tant d’autres que la maladie emporte plus ou moins vite, même si, heureusement, les progrès de la médecine sont réels.

Je pense à ses fils, à Olivier que nous connaissons bien à Vénissieux. Il y a 3 mois, j’ai perdu mon père des suites d’une longue maladie, une autre, celle qui défait en même temps la conscience et les corps, et je mesure ce que cette disparition représente, loin des vies publiques de celui qu’on perd.

Mais comme le disait Brecht, "ceux qui se battent longtemps sont importants, ceux qui se battent jusqu’au bout sont irremplaçables", et Guy s’est battu jusqu’au bout, jusqu’à une dernière rencontre militante il y a moins de deux mois. Il est irremplaçable et nous manquera, mais nous savons que les luttes continuent, et que le meilleur hommage qu’un communiste puisse lui rendre, c’est de continuer le combat jusqu’au bout, quelque soient ses difficultés, ses incertitudes.

Les premières déclarations de ses camarades
- déclaration de Michèle picard
- déclaration d’André Gerin
- déclaration des communistes de Vénissieux


Commentaires

Brèves

30 mai 2015 - La métropole, la communication et le terrain !

On sait que la mise en place de la métropole nécessite beaucoup de travail, d’organisation, de délibérations, de discussions... somme toute bien normal pour créer une institution d’un type nouveau, et (...)

27 avril 2015 - Licenciements, il y a 30 ans...

La crise aggrave tous les indicateurs sociaux dans notre ville comme dans le reste du pays. Seule, une petite minorité est "gagnante" dans cette guerre de la dette qui voit les missions publiques (...)

24 avril 2015 - Socialement irresponsables...

Un mot d’humeur que les médecins passionnés par leur rôle dans la société me pardonneront...
J’ai une nouvelle fois découvert un dossier avec une ordonnance de médecin donnant un avis sur le logement (...)

23 avril 2015 - Logement : Le MEDEF dans le texte !

Le MEDEF vient d’écrire aux maires de France à propos du logement social.
Dans un texte lyrique qui se conclue en appelant à "Résoudre la crise du logement (..) est une exigence républicaine et (...)

26 février 2015 - Climat : faire réellement la chasse aux émissions !

La prochaine convention pour le climat se tiendra en France et sa préparation montre que c’est d’abord un événement de politique intérieure, le président Hollande tentant d’en faire le moment du (...)