Poster un commentaire à la suite de l'article...

vendredi 26 avril 2013
par  Pierre-Alain

Oui, les expulsions sont inhumaines...

Il y a quelques jours, des commentateurs critiquaient l’action de Michèle Picard, maire de Vénissieux qui défendait une nouvelle fois au tribunal administratif ses arrêtés d’interdiction des expulsions. Passons sur les commentaires de la droite et des anti-communistes acharnés. Mais d’autres (...)

En réponse à...

Logo de Pierre-Alain
lundi 13 mai 2013 à 11h20 - par  Pierre-Alain

Que ces problèmes soient complexes, tout le monde le sait.
- Le suicide est évidemment d’abord un drame personnel, inexplicable, incompréhensible et terrible pour les proches.
- la gestion locative ne se résume pas à un méchant bailleur et un gentil locataire. L’exemple que vous donnez est malheureusement répandu, j’ai eu un cas dans ma famille avec l’impossibilité d’agir contre un locataire frauduleux ne payant aucun loyer mais arrivant à faire reporter toute décision de justice, et il me semble d’ailleurs voir une différence incompréhensible entre un bailleur en ville et un propriétaire particulier à la campagne.
- la réponse sociale a une situation de ce type relève à la fois de la solidarité, de la sécurité, de la famille, du droit du logement, de la propriété, avec des enjeux parfois sanitaires, sociaux, de conflits familiaux, de protection des enfants, de violence... et il ne suffit évidemment pas d’affirmer un droit au logement dans les mots pour apporter des réponses concrètes dans chaque cas...

Mais "l’immense majorité" des cas d’expulsions à Vénissieux sont des expulsions demandées par des bailleurs sociaux ou privés pour des immeubles de plus de 40 ans, donc dont les amortissements sont le plus souvent terminé. Certes la situation de la plupart des ces bailleurs est délicate car le logement ne profite en fait qu’aux spéculateurs fonciers ! Si vous êtes propriétaire d’un bien, vous pouvez choisir de déménager, vous obtiendrez un prêt... si vous êtes propriétaire de plusieurs biens, vous pouvez calculer vos plus-values foncières et les planquer dans une SCI adaptée... et si vous êtes un gros propriétaire foncier... Pendant ce temps là, la plupart des bailleurs sociaux gèrent la crise, la faiblesse des financement publics du logement, la montée de la crise sociale avec son cortège de pauvreté et d’incivilité...

Donc, la réponse doit être dans chaque cas concrète, mais reste le drame et la question terrible "que faut-il faire" ? Certainement pas chercher des boucs émissaires, sur ce point, nous serons tous d’accord avec vous, mais ne pas s’indigner ? ne pas dénoncer un drame qui n’est pas qu’une histoire personnelle mais est au contraire un révélateur social d’une société malade ?

Je pense au contraire que tous ceux qui se taisent devant ces drames, comme celui qui vient ce matin de frapper un bidonville à Lyon, ou qui se défaussent sur le thème "je ne suis pas responsable", portent à la fin une vraie responsabilité politique. Car le fait est que notre société est de plus en plus invivable, violente, inégale, injuste, et qu’elle génère partout des drames personnels le plus souvent silencieux et non médiatisés. Et c’est parce que nous l’acceptons collectivement de fait que cela se renforce jusqu’à ressembler à ces films de science-fiction d’une société déshumanisée à la Max Max.

J’avais un voisin qui est parti en 1981 de France pour aller en Australie. De retour 15 ans plus tard dans le même quartier, il me disait "mais cette pauvreté, ces tensions sociales, cette violence urbaine... ce n’est plus le même pays ?"... Depuis, les choses n’ont fait que s’aggraver... Faut-il s’habituer ?

Si ce drame peut avoir un sens, ce serait de provoquer un travail collectif de tous les acteurs du logement pour comprendre comment faire pour qu’une telle situation ne puisse plus se reproduire.

C’est pourquoi je vous appelle à soutenir l’action de Michèle Picard pour interdire les expulsions, saisies et coupures, non pas pour une société sans droits ou les fraudeurs seraient rois, mais au contraire, pour une société de droit, ou le travail et sa reconnaissance permette à chacun une vie digne.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?