Poster un commentaire à la suite de l'article...

mardi 30 septembre 2014
par  Pierre-Alain

Point de presse du 30/09/2014 au Couloud

les punaises de lit : une infestation qui s’étend et devient un problème de santé publique

Après le point de presse annonçant le lancement d’une opération exceptionnelle de remise en propreté des parties communes du Couloud, j’ai fait le point sur ce que nous savons des problèmes de punaises de lit, dont on a parlé dans la presse.
Dans un article titré « après les Etats-Unis, l’Europe ! », (...)

En réponse à...

Logo de Pierre-Alain
vendredi 3 octobre 2014 à 20h32 - par  Pierre-Alain

Madame Valldaura, que j’ai de nouveau rencontré pendant l’intervention du prestataire cet après-midi, me reproche d’avoir cité son nom dans ce message. Je ne l’ai cité que parcequ’il est devenu public depuis que certains tentent d’utiliser des difficultés bien réelles pour leurs campagnes post-électorales. Ainsi, dimanche dernier, on pouvait voir des élus socialistes et de droite se presser au Couloud pour essayer d’exister, personne n’ayant encore jugé utile de prévenir le bailleur ou les services d’hygiène d’une infestation massive.

Mais si en tant que locataire, non seulement j’écoute Mr et Mme Valldaura, et mieux, je fais tout pour leur apporter les meilleures réponses (ce que l’action de vérification sur trois allées montre), en tant que personne publique qui accepte que son nom soit utilisé dans des campagnes politiques, je lui réponds comme à toutes les forces politiques qui mènent une bataille contre la ville et la SACOVIV. Et je ne peux que lui répéter qu’elle fait alors fausse route, car les Vénissians vont mettre une "raclée" politique à la droite et au PS, ce PS au gouvernement dont le premier ministre dit que les locataires du logement social sont des "rentiers", et cette droite dont personne n’a oublié la violence antisociale Sarkosyste.

Je ferai tout pour la défense des locataires et de la SACOVIV et si l’enquête confirme une infestation importante, il faudra ensemble se battre pour obtenir des financements. Sinon, les traitements seront payés soit par les locataires, soit par le bailleur dans les charges, soit par le bailleur dans le budget de travaux, ce qui ralentira d’autant les efforts pour l’entretien du patrimoine.

J’espère que Mr et Mme Valldaura se rendront compte alors de la nécessité de la solidarité dans l’action pour le logement social.

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?