Poster un commentaire à la suite de l'article...

jeudi 11 juin 2009
par  Pierre-Alain

Si c’est vrai, c’est dans le progrès ?

Le slogan était connu, mais comme souvent, la publicité ne convainc que celui qui veut l’être... Alors, tout en respectant la liberté totale des journalistes, il faut faire vivre la liberté de critique... y compris de ce que disent les journalistes...
Sur cet article, je noterai au fur et à mesure (...)

En réponse à...

Logo de Pierre-Alain
jeudi 3 octobre 2013 à 08h42 - par  Pierre-Alain

Dans le Progrès du 23 Septembre, plusieurs articles sur les nombreuses situations de division entre socialistes (Lyon, Villeurbanne, Bron) ou à droite (Charbonnières, Ste-Foy, Ecully...) et un commentaire du responsable du groupe SYNERGIE, Michel Reppelin, groupe de centre droit clé dans la majorité de Gérard Collomb au Grand Lyon. L’interview est titré "on ne veut pas être perfusés par les groupes politiques"... En fait, les centristes qui font traditionnellement les majorités Lyonnaises vont se retrouver devant un choix cornélien après les municipales...

Tant que le Grand Lyon était une intercommunalité, dans laquelle chaque commune compte pour elle-même, la majorité communautaire pouvait être considérée comme une majorité de coopération, rassemblement (presque) tout le monde. C’est ce que Gérard Collomb a réussi depuis 12 ans en faisant voter ensemble des communistes à une partie de la droite, et même les ex droite dure Milloniste...

Mais si demain la métropole se fait, elle ne sera plus une intercommunalité, mais une nouvelle collectivité de plein droit et sa majorité sera naturellement une majorité politique qui sera marquée par la structuration des majorités politiques gouvernementales et d’opposition... comme dans la plupart des communes...

Dans une métropole de plus d’un million d’habitants, cela serait même à coup sûr plutôt à couteaux tirés... comme à Paris par exemple. Dans ce cadre, le groupe SYNERGIE devra choisir... avec une majorité de gauche ou avec une majorité de droite ? On sait depuis les échecs de Bayrou que l’ailleurs n’existe pas, ils devront choisir... Et probablement que la majorité au final dépendra totalement de leur décision !

Bref, Michel Reppelin se trompe, il ne sera pas perfusé par les groupes politiques, il devra seulement dire s’il continue à perfuser la majorité de Gérard Collomb...

Mais si le groupe SYNERGIE veut vraiment continuer à "travailler pour l’intercommunalité", alors qu’il s’exprime clairement contre le projet de remplacer cette intercommunalité par une hyper-collectivité présidentialisée...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?