Poster un commentaire à la suite de l'article...

jeudi 11 juin 2009
par  Pierre-Alain

Si c’est vrai, c’est dans le progrès ?

Le slogan était connu, mais comme souvent, la publicité ne convainc que celui qui veut l’être... Alors, tout en respectant la liberté totale des journalistes, il faut faire vivre la liberté de critique... y compris de ce que disent les journalistes...
Sur cet article, je noterai au fur et à mesure (...)

En réponse à...

Logo de Pierre-Alain
samedi 15 mai 2010 à 12h58 - par  Pierre-Alain

Le Progrès évoque ce 9 mai ma présence le jeudi matin sur des points de collecte du tri sélectif pour évaluer la qualité du tri et sensibiliser à la nécessité d’améliorer en quantité et en qualité cette collecte destinée au recyclage.

L’article donne de nombreux éléments utiles, mais insiste plus sur les difficultés que sur les réussites. Bien sûr, chacun peut voir la bouteille à moitié vide ou à moitié pleine selon son humeur, mais il est tout aussi important de montrer les bonnes pratiques, les efforts faits dans de nombreux endroits par les collectivités, les bailleurs et les habitants, que de montrer les mauvaises habitudes, voire les délits comme les dépôts sauvages.

Or l’article ne cite qu’à la fin et brièvement l’information qui me semble la plus importante. Dans le quartier populaire de la Sacoviv Max Barel, le bailleur et les habitants montrent qu’on peut être dans les meilleurs de l’agglomération ! Avec 15 à 16% de taux de rejet depuis la mise en place des "bacs operculés" avec un gros travail d’information et de sensibilisation de la Sacoviv, ce quartier fait deux fois mieux que la moyenne du Grand Lyon !

Certes, ce n’est pas encore le cas partout à Vénissieux, et la semaine de la propreté sera l’occasion d’en discuter, mais la ville travaille avec le Grand Lyon pour généraliser les bonnes solutions, et a récemment relancé le projet de "bacs semi-enterrés" qui a montré son efficacité à Rillieux.

Le titre de l’article aurait donc pu mettre l’accent sur le fait que tous les partenaires agissent dans le bon sens... Pourquoi pas "un retard qui se réduit !"...

D’ailleurs, le terme retard est ambigu... car il ne sert à rien de comparer des résultats dans des contextes très différents, un peu comme si on comparait un sportif régional à un champion international... Dans notre cas, il est clair que le tri sélectif est beaucoup plus facile dans les zones résidentielles que dans l’habitat collectif, ce qui défavorise les banlieues Est sur les banlieues Ouest, indépendamment des difficultés sociales... D’ailleurs, les agents du Grand Lyon nous dise par exemple que Lyon 6eme a de très mauvais résultats !

Donc, personnellement, je mets l’accent sur la possibilité des sanctions contre les comportements inciviques de la propreté, non pour voire la bouteille à moitié vide, mais pour valoriser et défendre tout ce qui se fait pour transformer une collecte des déchets qui étaient considérée comme sans valeur et aux marges de la société, en une activité essentielle au cadre de vie favorisant une co-responsabilité sur la consommation et ses suites, le recyclage, le compostage, bref, la valorisation des déchets... bref, pour que chacun puisse voir qu’on peut remplir la bouteille ensemble...

Forum sur abonnement

Pour participer à ce forum, vous devez vous enregistrer au préalable. Merci d’indiquer ci-dessous l’identifiant personnel qui vous a été fourni. Si vous n’êtes pas enregistré, vous devez vous inscrire.

Connexions’inscriremot de passe oublié ?