conseil de quartier Charréard Max Barel

une histoire de cheminots le long de la voie ferrée...

Visite du quartier des Coblods
dimanche 14 octobre 2012
par  Pierre-Alain
popularité : 12%

Ce jeudi 11 Octobre, j’ai rencontré plusieurs habitants du quartier des Coblods avec leur bailleur, ICF, avec un de leurs voisins du quartier des cigognes, de l’autre coté du boulevard. Mais la visite sur les Coblods ayant pris du temps, j’ai reporté la visite des cigognes, sans doute au 8 novembre.

Pour ce quartier de cheminots le long de la voie ferrée, l’heure est à la transformation profonde de ce quartier, fait de petites maisons mitoyennes construites dans l’urgence de l’immédiat après-guerre, et qui bien sûr accusent leur age...

Et bien entendu, leurs habitants ont vieillis, parfois sont retournés dans leur région d’origine, car les cheminots se sont souvent installés près des infrastructures ferrées, et donc souvent loin de chez eux... Résultat, de nombreuses maisons vides, que le bailleur veille à bien fermer pour éviter toute installation de squatt, mais qui posent de nombreux problèmes d’entretien.

Un projet de démolition reconstruction du quartier a été étudié par le bailleur. La ville a commandé de son coté une étude sur le quartier de la gare, qui devient un enjeu de la métropole, car le coût des transports rend un quartier proche du métro, du tram, du train très important pour le développement urbain.

Il faut donc gérer au mieux le quotidien, tout en préparant un projet pour l’avenir du quartier qui réponde à nos besoins

Le long du boulevard Coblod, un terrain de boules qui a visiblement été équipé il y a très longtemps de bancs bien particuliers, puisqu’ils sont faits avec des traverses de rails... Mais ils sont dans un très mauvais état, et tout le monde est d’accord pour les faire enlever...

JPEG - 127.2 ko

Un des enjeux sur Coblod est la limite entre trottoirs et terrains, car souvent, les locataires ont mis une haie ou un grillage en retrait de la limite, ce qui laisse une zone non entretenue en limite de trottoir.
JPEG - 157.9 ko

Dans le quartier, de nombreux recoins d’espaces qui sont malheureusement utilisés comme poubelles...
JPEG - 171.4 ko

on trouve même un dépot de pains et de déchets alimentaires avec une odeur forte de putréfaction, dans une maison vide
JPEG - 150.7 ko

car il y a beaucoup de maisons fermées..
JPEG - 133.1 ko
JPEG - 94.4 ko

On trouve aussi un poteau de signalétique déposé là...
JPEG - 139.5 ko

Une des questions posées concerne les haies qui a de multiples endroits débordent sur le trottoir. Si certains locataires font attention et taillent leur haire régulièrement, d’autres ne le font plus... Je demande au service de faire un contrôle car en plusieurs endroits, il n’y a plus de passage sur le trottoir...
JPEG - 136.3 ko

Cela dit, certains des questions posées par les habitants précédemment sont en cours de traitement, comme les barrières protégeant une bouche d’égout dont la plaque a été volée...
JPEG - 155.5 ko

L’inoccupation de parties du quartier présent des risques comme le montre les traces d’un incendie sur un groupe de maisons
JPEG - 103.3 ko

on y voir aussi les traces de squatt... qui peuvent sembler d’ailleurs dans ce cas assez créatif, mais qui souligne surtout que certains coins sont bien délaissés.
JPEG - 100.9 ko

A l’arrière du quartier, il existe une zone de jardins, gérés par la SCNF, mais dont il semble qu’ils sont le plus souvent inutilisés..
JPEG - 138.5 ko

Ce sera un point à ajouter dans l’état des lieux des jardins de la ville.
JPEG - 138.8 ko

On trouve même un ancien centre aéré de la SNCF., désaffecté, mais dont le portail a été ouvert. Je demanderai au service municipal d’alerter la SNCF sur ce point.
JPEG - 153.9 ko

Encore des haies qui débordent..
JPEG - 152.6 ko

A noter aussi qu’un panneau de rue a été enlevé
JPEG - 62.2 ko

et qu’on trouve de nombreux chats... Un habitant me pose la question de procéder à des enlèvements comme pour les pigeons. Cela dit, au contraire des rats, il me semble que les chats ne présentent pas de problème sanitaire particulier, et peuvent même jouer un rôle pour limiter la place des souris et des pigeons...

JPEG - 139 ko

En conclusion, une visite qui m’a fait redécouvrir un quartier que je connaissais mieux il y a 15 ans quand j’habitais Max Barel, et dont je mesure qu’il a beaucoup changé et que sa reconstruction devient urgente... Après discussion avec mon collège adjoint à l’urbanisme, je peux confirmer que les résultats des études en cours devraient arriver... et permettre d’ouvrir un avenir à ce quartier qui a une longue histoire de cheminots, et qui longe une voie ferrée qui va voir arriver de nombreux trains de marchandises, si le contournement ferré sud de l’agglomération ne se fait pas...


Commentaires

Brèves

28 juillet 2015 - disparition de Evelyne Ebersviller

Le décès de Evelyne Ebersviller a surpris et bouleversé tous ceux qui la connaissaient.
Venissiane de toujours, syndicaliste devenue adjointe au personnel, locataire devenue présidente de la (...)

16 juillet 2015 - Ramadan : tout est permis ?

Cette année semble battre des records d’excitation autour des pétards, des incendies et des incivilités. Ce n’est pas un fait Vénissian, au contraire, Vénissieux n’est même plus sur le podium régional (...)

11 juillet 2015 - un enfant blessé par une moto

Ce jeudi 9 Juillet, une nouvelle fois, un accident aurait pu avoir des conséquences dramatiques. Un enfant en vélo a été percuté par une moto dans le parc des Minguettes, une moto conduite sans casque (...)

24 juin 2015 - Attention, Arnaque Contrat "GdF"

Quand la transition énergétique devient une source d’arnaques énergétiques !
Transmis par l’association, organisme de formation sur les économiques d’énergies INOER
Nous relayons le signalement fait (...)

22 juin 2015 - Des jardins poches devant nos immeubles...

Il paraît que les communicants appellent cela des jardins poches, mais cela fait des années que dans le quartier du couloir, des habitants ont commencé à jardiner devant leur porte.... transformant (...)