Rencontre après les incendies...

jeudi 21 novembre 2013

Les conseils de quartier qui se terminent la semaine prochaine confirment leur ancrage dans la vie Vénissiane. Dans beaucoup de quartiers, la participation progresse sur l’an dernier, et la qualité de la relation établie entre élus et habitants se ressent dans des rencontres très directes, très amicales, où le plus souvent, les habitants, les délégués et les élus partagent les coups de colères et les espoirs, les constats et les propositions.

Le maire participe à tous les conseils, et elle apporte des réponses sur de nombreux sujets, de la sécurité à l’urbanisme, des écoles à la situation des femmes.

L’assemblée 29 Octobre dans le quartier Jean-Moulin Henri-Wallon est illustrative. elle se tenait quelques jours après les violences qui avaient suivi le grave accident entre une moto et une voiturette le vendredi soir précédent. La rencontre aurait pu être houleuse, avec la colère de ceux qui se sont fait bruler leur voiture, et qui s’étaient retrouvé en difficulté le lundi matin.Un jeune rencontré le dimanche sur son parking expliquait que c’était l’estafette de son patron artisan qui avait brulé, il l’avait emprunté car il avait fini tard. La réaction aurait donc pu conduire à des oppositions dures. Mais les Vénissians sont responsables. Ils connaissent mieux désormais et comprennent le plus souvent ce que fait la ville pour la sécurité, ce qui avance, même si tout est fragile, tout peut être remis en cause. L’exemple des voitures brulées est éclairant. Le nombre d’incendies diminuent depuis 3 ans, de 350 à moins de 200 par an... Certes les évènements du dernier weekend d’Octobre ont fait remonter les chiffres, mais chacun mesure que la ville ne lâche rien, que la police nationale travaille, que la coordination entre les collectivités, les bailleurs et partenaires s’améliorent.

JPEG - 37.9 ko

Donc cette assemblée était vraiment réconfortante, et montrait que les Vénissians peuvent se rassembler pour construire des solidarités. Ceux qui rêvent du chacun pour soi n’ont pas gagné la partie !